Menú

Array
(
)
AJAX: 

Louise Bourgeois. Structures de l’existence : Les Cellules

18 mars 2016 – 4 septembre 2016

Louise Bourgeois
Maman
, 1999 (fonte de 2001)
Bronze, marbre et acier inoxydable
895 x 980 x 1.160 cm, édition 2/6
Guggenheim Bilbao Museoa

« L’araignée est une ode à ma mère. Elle était ma meilleure amie. Comme une araignée, ma mère était une tisserande. Ma famille était dans le métier de la restauration de tapisserie et ma mère avait la charge de l’atelier. Comme les araignées, ma mère était très intelligente. Les araignées sont des présences amicales qui dévorent les moustiques. Nous savons que les moustiques propagent les maladies et sont donc indésirables. Par conséquent, les araignées sont bénéfiques et protectrices, comme ma mère ».

—Louise Bourgeois [1]

En tant que créatrice, Louise Bourgeois (Paris, 1911–New York, 2010), dont la longue carrière artistique s’est étalée sur presque un siècle, n’a été cependant pleinement acceptée par la communauté artistique que lorsque l’artiste franco-américaine a atteint l’âge de soixante-dix ans. Surtout connue pour ses installations et ses sculptures de grand format, son œuvre comprend également peintures, dessins, gravures et performances. Dans ses sculptures, dont l’échelle va de l’intime au monumental, Bourgeois a recours à un large éventail de matériaux, comme le bois, le bronze, le latex, le marbre et les tissus [2]. Son travail, hautement personnel et autobiographique, incorpore fréquemment des références à ses douloureux souvenirs d’enfance, liés à un père volage et à une mère, affectueuse mais complice de cette situation [3].

À l’origine conçue comme une commande inaugurale pour la salle des Turbines de la Tate Modern en mai 2000, Maman (1999) est l’un des travaux les plus ambitieux et représentatifs de l’artiste. La sculpture consiste en une colossale araignée d’acier de presque 9 mètres de hauteur, sous le ventre de laquelle pend un sac de 10 œufs en marbre ; son abdomen et son thorax sont en bronze cannelé. Cette pièce est la plus grande d’une série de sculptures créées par Bourgeois à partir du motif de l’araignée, apparu pour la première fois en 1947 dans un petit dessin à l’encre et au fusain[4]. Bourgeois commence alors à dessiner des araignées et continuera à les représenter jusqu’à la fin de sa vie. Vers le milieu des années 1990, les araignées occupent une place centrale dans son œuvre.

Le mot maman est le mot avec lequel un enfant s’adresse à sa mère. En dépit de son apparence effrayante, cette araignée est un hommage chaleureux rendu à la mère de Bourgeois, restauratrice de tapisseries et décédée quand l’artiste avait 21 ans. L’œuvre veut refléter la profonde empreinte laissée par sa mère sur Bourgeois, et évoque de façon métaphorique, la force maternelle qui se déploie dans des activités comme filer, tisser, alimenter et protéger [5].

L’araignée de Bourgeois évoque également la fertilité, à travers le sac rempli d’œufs de marbre, et explore une vision ambiguë de la maternité : l’animal, à la fois protecteur et prédateur — il utilise sa soie tant pour tisser le cocon que pour emprisonner sa proie—, incarne en même temps la force et la fragilité. L’araignée suscite le respect et la peur. Perchée en équilibre précaire sur ses longues et fines pattes, qui font fonction à la fois de cage et de refuge protecteur pour les œufs, elle transmet une vulnérabilité presque émouvante [6].

1. http://www.tate.org.uk/about/press-office/press-releases/tate-acquires-louise-bourgeoiss-giant-spider-maman
2. http://www.guggenheim-bilbao.eus/fr/oeuvres/maman-2/
3. Ibid.
4. http://www.tate.org.uk/art/artworks/bourgeois-maman-t12625/text-summary
5. http://www.tate.org.uk/about/press-office/press-releases/tate-acquires-louise-bourgeoiss-giant-spider-maman
6. http://www.guggenheim-bilbao.eus/en/works/maman/

Montrer : Maman (1999)

Observez attentivement cette sculpture. Que voyez-vous ? Comment la décririez-vous ? Élaborez une liste avec les mots qui vous viennent à l’esprit en la regardant. Comparez votre liste avec celle d’un autre élève. Les mots qui figurent dans les deux listes sont-ils similaires ou différents ? Commentez votre choix de mots.

Bourgeois a créé une araignée aussi haute qu’un bâtiment de trois étages. Pourquoi, à votre avis, a-t-elle décidé de transformer une minuscule araignée en une énorme sculpture ? Comme sa décision influence-t-elle votre perception de l’œuvre ? Maman a été conçue pour qu’on puisse l’explorer en marchant tout autour et sous elle. Comment vous sentiriez-vous si vous le faisiez ? 

Maman rend hommage à la mère de Bourgeois, dont le métier était la restauration de tapisseries. Si vous deviez choisir un animal qui représente votre mère, quel animal choisiriez-vous ? Pourquoi? Quelles caractéristiques partagent votre mère et cet animal ?

Quel insecte ou petit animal seriez-vous ?

Tout d’abord, pensez en un très petit animal que vous choisiriez pour vous représenter. Écrivez un paragraphe pour expliquer votre décision. Ensuite, cherchez des images de cet animal sur internet. Si possible, observez soigneusement l’animal à l’aide d’une loupe. Faites une liste des choses que vous avez apprises sur lui après une observation attentive. Une fois que vous avez terminé, créez une sculpture de vous-même incarné dans cet animal en utilisant des tiges de chenille cure-pipe ou du matériel recyclé.

Création du livre de contes de Maman

Pour créer le livre de contes de Maman, la classe sera divisée en groupes de trois ou quatre élèves. Chaque groupe aura une balle ou un autre petit objet, qui passera d’un membre du groupe à l’autre. Dans chaque groupe, le premier narrateur commencera le conte de Maman avec la balle en main. Toutes les une ou deux minutes, l’élève passera la balle à l’élève suivant, qui devra poursuivre l’histoire. Le professeur peut se charger de contrôler le temps. La balle doit passer par chaque élève plusieurs fois. L’objectif est de créer un récit avec son introduction, sa partie centrale, son dénouement et sa conclusion. Des mots notés sur des cartes peuvent servir de guide pour créer l’histoire. Le professeur prendra note du récit de chacun des groupes et fera en sorte que l’exercice se répète trois fois. À la fin, les élèves choisiront l’histoire qui leur plaît le plus pour la transcrire et faire un dessin, une peinture ou un collage de leur fragment favori. Le professeur collectera enfin les histoires pour créer le livre de contes de Maman, puis en fera des photocopies pour que chaque élève en conserve un exemplaire.

 

VOCABULAIRE

Commande : demande de réalisation d’une œuvre d’art à un créateur, qui est payé pour cela. Les œuvres d’art peuvent être commandées par des particuliers, des institutions ou des entreprises.

Métaphore : figure rhétorique qui sert à évoquer une réalité ou un concept au moyen d’une autre réalité ou d’un concept différent, avec lequel elle garde une certaine ressemblance.

Restauration : processus qui consiste à arranger et à réparer les éléments endommagés d’une œuvre d’art pour lui redonner, dans la mesure du possible, son apparence d’origine.

Tapisserie : pièce traditionnellement tissée à la main, reproduisant un tableau et servant à recouvrir des surfaces architecturales.

 

RESSOURCES

Guggenheim Bilbao, Maman
http://www.guggenheim-bilbao.eus/fr/oeuvres/maman-2/

Explication de Bourgeois sur Maman
https://assets.guggenheim-bilbao.eus/src/uploads/old/works/audios/es/bourgeois_mama_es.mp3 (en espagnol ou anglais)

Louise Bourgeois: El retorno de lo reprimido
http://proa.org/esp/exhibition-louise-bourgeois.php (en espagnol ou anglais)

Matériel pédagogique du Musée Palais des Beaux-arts
http://museopalaciodebellasartes.gob.mx/micrositios/lb/assets/descargables/cuadernillo_louise_bourgeoise_mpba.pdf
(en espagnol)

Notes de la Tate Gallery sur l’œuvre de Bourgeois Maman (en anglais) http://www.tate.org.uk/art/artworks/bourgeois-maman-t12625/text-summary

McCrae, Trisha, «Louise Bourgeois. Maman : From the Outside In», Art & Education. http://www.artandeducation.net/paper/louise-bourgeois-maman-from-the-outside-in/ (en anglais)

 

VERSION IMPRIMABLE

 

×