Guggenheim
Default image for educational_guide
Introduction

Chaque époque politiquement historique cherche dans l'art le maillon qui la rattache à une époque au passé également héroïque. Les Grecs et les Romains sont soudain proches des Teutons1 .

Dans certains cas, l'art fut utilisé à des fins de propagande, aussi bien dans l'Italie fasciste que dans l'Allemagne nazie. Adolph Hitler (1889-1945), qui dans sa jeunesse rêvait d'être artiste, penchait pour le classicisme et méprisait les styles plus expérimentaux. Les Nazis interdirent la critique artistique et, en 1937, confisquèrent pratiquement toutes les œuvres modernes des musées allemands-presque 5 000 pièces lors de la première confiscation-et en présentèrent une sélection de 650 à l'exposition Entartete Kunst (Art dégénéré, 1937), organisée pour illustrer la nature dépravée de l'art moderne. Des toiles de, entre autres, Marc Chagall (1887-1985), Max Ernst (1879-1976), Vassily Kandinsky (1866-1944) et Paul Klee (1879-1940), y furent présentées.

Les Nazis voulurent aussi démontrer leur force en refaisant le corps national-socialiste aux Jeux Olympiques de Berlin de 1936. Avec un stade et une pompe imitant la Grèce antique, les Jeux représentèrent pour le Troisième Reich une occasion de s'associer à l'Antiquité classique. L'Espagne se joignit à d'autres pays pour boycotter les Jeux, car l'idée de prééminence d'une race supérieure que défendait le parti national-socialiste était incompatible avec l'esprit olympique. Un évènement parallèle fut organisé à Barcelone, mais cette Olympiade populaire dut être annulée à cause du déclenchement, la veille, de la Guerre Civile.

L'affiche officielle des Jeux Olympiques de Berlin de 1936 fut sélectionnée sur concours. Le gagnant fut un peintre et artiste graphique berlinois, Franz Würbel. Sur l'affiche gagnante figuraient la Porte de Brandebourg comme symbole architectural de la ville d'accueil, Berlin, ainsi que l'image d'un vainqueur couronné de lauriers faisant du bras le salut olympique. Le dessin incorporait également les cinq anneaux olympiques en arrière-plan et les mots "Duitschland, Berlijn-1936, 1-16 augustus Olympische Spelen" (Jeux Olympiques de Berlin, Allemagne, 1er-16 août 1936) étaient inscrits sur la Porte. L'affiche fut montrée et distribuée dans le monde entier2.

Citations
1 Adolph Hitler. Discours de Nuremberg, 11 septembre 1935. Cité dans Kenneth E. Silver. Un yo más perdurable. In Silver, Caos y clasicismo: arte en Francia, Italia, Alemania y España, 1918-1936, cat. expo. Bilbao: Musée Guggenheim Bilbao; New York: Solomon R. Guggenheim Foundation, 2010, p. 46.

2 Olympic Games Poster 1936 Berlin. Olympic Games Museum. http://olympic-museum.de/poster/poster1936.htm.

Questions

Montrez à vos élèves l’affiche des Jeux Olympiques de Berlin (version hollandaise), 1936

  • Demandez à vos élèves de décrire cette affiche. Quelle information transmet-elle? Ils doivent identifier les idées qu’elle exprime à la fois par le texte et visuellement.
  • Sur l’affiche sont visibles des symboles comme la Porte de Brandebourg, les anneaux olympiques et la couronne de laurier, que vos élèves doivent étudier. Comment la connaissance du sens de chaque élément joue-t-elle dans la compréhension de l’affiche?
  • Faites chercher à vos élèves des affiches publicitaires des Olympiades du siècle dernier sur le site suivant: http://www.mapsofworld.com/olympic-trivia/olympic-poster.html. Comment a évolué le dessin ? En quoi se ressemblent-elles ? Pensent-ils que l’affiche des Jeux de Berlin de 1936 pourrait servir pour des Olympiades au XXIe siècle? Les élèves doivent justifier leur réponse.
  • Le mot «propagande» définit la «manipulation systématique de l’opinion publique et des idées politiques, généralement par le biais de symboles, drapeaux, monuments, discours et publications» . S’agit-il de propagande, d’un outil de marketing ou d’une publicité pour un évènement futur? Pourquoi?

Citation

1 Propaganda. Columbia Encyclopedia. dictionary.com.

Activités
  • Les Jeux Olympiques de Londres 2012 auront lieu 100 ans après la création de la première affiche olympique officielle pour les Olympiades de Stockholm en 1912. Normalement, le pays amphitryon organise un concours pour choisir l’affiche officielle. Faites dessiner à la classe une affiche pour les Jeux suivants à l’aide de matériaux artistiques traditionnels ou d’outils numériques. Quelles images, symboles, couleurs et formes expriment-elles le mieux les idéaux de cette manifestation? Quand ils auront fini, ils partageront leurs dessins et leurs motivations avec le reste de la classe et en parleront.

    Pour s’inspirer, ils peuvent accéder au site Internet du Musée Olympique et du Sport inauguré à Barcelone après les Jeux Olympiques de 1992 (http://www.museuolimpicbcn.cat/esp/visita.asp?id_bloc=1&id_sort=12).

  • Cherchez des informations sur l’exposition Art dégénéré de 1937 consacrée aux œuvres qui, aux yeux du gouvernement nazi, étaient condamnables (http://www.artecreha.com/El_Arte_y_su_mundo/entartete-kunst-arte-degenerado.html). Selon les Nazis, quels aspects de l’art moderne menaçaient-ils leurs idéaux? Pourquoi?
  • Une des applications les plus évidentes et réussies du classicisme au service de la propagande nazie a été le film Olympia, 1936-38. Ce documentaire controversé tourné par une sympathisante du régime nazi, Leni Riefenstahl (1902-2003), a été une commande du régime pour les Jeux de 1936. Regardez-en quelques fragments sur YouTube, puis discutez des implications artistiques, politiques et sociales de la démarche de la réalisatrice du film.