Bidon l'Esbroufe

Bidon l'Esbroufe

Au moyen du style caractéristique de L’Hourloupe, Dubuffet établit un vocabulaire qui lui permet « Un plongeon dans le fantasme, dans un fantomatique univers parallèle. » Avec le temps, cet univers s’étend vers l’espace tridimensionnel et Dubuffet crée des sculptures recouvertes du même système de cellules interconnectées. Dans un grand nombre de ces œuvres apparaissent des personnages inventés dotés d’une présence mystérieuse. Le titre Bidon l’Esbroufe suggère fausseté et prétention. Curieusement, Logogriphe à la grimace octroie non seulement une apparence physique, mais également un visage et un air sceptique à un logogriphe, sorte d’énigme en vers construit à partir de la recomposition des lettres.

,