Guggenheim
Introduction

Jean-Michel Basquiat
Autoportrait (Self-Portrait), 1984
Acrylique et craie grasse sur papier marouflé sur toile
100 x 70 cm
Yoav Harlap Collection
© Estate of Jean-Michel Basquiat. Licensed by Artestar, New York.

« Quand j’étais petit, je voulais être dessinateur de BD (...) Enfant je n’étais pas du tout un bon artiste. Trop expressionniste abstrait ; ou alors je dessinais une grande tête de bélier d’une façon vraiment confuse. Je ne gagnais jamais les concours de dessin. Je me souviens avoir perdu contre un enfant qui avait dessiné un Spiderman parfait. » (1)


Introduction

Nouvelle capitale artistique après la Seconde Guerre Mondiale et épicentre du nouveau multiculturalisme, la ville de New York a offert un cadre d’expression exceptionnel à Jean-Michel Basquiat (New York, 1960–1988). Sa mère a joué un rôle essentiel dans son éducation en menant son fils dans les musées de la ville et en faisant de lui une personne cultivée qui connaissait l’histoire de l’art. À dix-sept ans, il commence à utiliser le graffiti en écrivant des messages ingénieux et provocants dans toute la ville pour pointer les questions sociales et politiques qui le préoccupaient en tant qu’homme noir américain. Cette expérience a fortement marqué tout son développement artistique.

Autoportrait (Self-Portrait), 1984, est un autoportrait de l’artiste. Même si Basquiat a déclaré qu’il ne faisait que rarement des autoportraits, des éléments autoréférentiels sont repérables dans la plupart des travaux. (2) Aussi bien dans les portraits que dans les autoportraits, il explore son identité en tant qu’homme appartenant au lignage afro-américain. Bien qu’il soit parvenu à s’insérer dans une partie du milieu intellectuel new-yorkais et à trouver sa place dans le difficile et exclusif monde de l’art, Basquiat n’a jamais oublié ses origines africaines et se sentait identifié avec chacune des injustices raciales qu’il voyait, ainsi qu’avec les victoires de grandes personnalités noires.

Cette double identité a accompagné Basquiat pendant toute sa carrière. Tout en appartenant à un de ses milieux les plus emblématiques, la ville de New York lui était étrangère. Cette dualité était un phénomène multiforme qui dépassait la question de sa propre identité pour s’étendre à tout un univers de relations sociales, politiques et culturelles complexes dans lequel la figure de l’artiste flottait entre deux mondes, le blanc et le noir, en perpétuelle lutte pour trouver un équilibre.

Ses œuvres abordent la question de la dualité sous divers angles. Basquiat apparie ainsi des personnes et des objets, des mots et des images, pour montrer les côtés opposés d’une même réalité. De même, il revisite les concepts de blanc et noir, de sombre et de clair, pour remettre en question les conventions sur le bien et le mal.

 

1. Henry Geldzahler, “Art: From Subways to SoHo, Jean-Michel Basquiat,” in Jean-Michel Basquiat, cat. expo. Lugano, Suisse : Museo d’Arte Moderna Cittá di Lugano, 2005, pp. 34 et 46.

2. Dieter Buchhart, éd., Now’s the Time, cat. expo. Toronto: Art Gallery of Ontario ; Munich, Londres et New York: DelMonico Books, Prestel Publications; Guggenheim Bilbao Museoa, 2015, p. 18.

Questions

Observez avec attention l’autoportrait de l’artiste. Décrivez ensemble tous les traits physiques que montre l’image. Comment sont ses cheveux ? De quelle couleur peuvent être ses yeux ? Comment est sa bouche ? Quelle forme et quelle taille peut avoir son nez ? Quel type de vêtement porte-t-il ? Où peut-il se trouver ?

Montrez une photo de Basquiat à vos élèves pour qu’ils relèvent les similitudes et les différences avec la peinture. Vous trouverez des photos de Basquiat sur les sites :
http://www.basquiat.com/artist.htm

Google: images: Basquiat portraits

Quels aspects de son visage l’artiste a-t-il exagérés ou gommés ? À leur avis, comment se sentait l’artiste quand il a peint cet autoportrait ?

La plupart des artistes réalisent des autoportraits. À leur avis, pourquoi s’intéressent-ils à cette pratique ? Que peut-on raconter à travers un autoportrait ? Énumérez les idées qui peuvent être transmises. Demandez à vos élèves ce qu’ils aimeraient transmettre d’eux-mêmes dans un autoportrait.

En observant la photographie de Basquiat, quelle est pour eux la personnalité de l’artiste ? Quels traits de sa personnalité voient-ils reflétés dans la peinture ?

Observez les couleurs utilisées dans la composition. Avec quels sentiments relient-ils chacune des couleurs ? Énumérez chacune de ces couleurs et trouvez un adjectif qui la définisse.

Activités

Autoportrait

Demandez à vos élèves de réaliser leur autoportrait en apportant une photo ou en utilisant un miroir. Ils peuvent choisir le matériel : crayons, temperas, etc.

Chaque élève se représentera en soulignant les caractéristiques les plus notoires de sa façon d’être et en réfléchissant en même temps sur les choses qu’ils veulent dire d’eux-mêmes.

Les élèves doivent réfléchir aux choses qu’ils aiment faire et aux choses qui les préoccupent ou qui leur semblent importantes. L’autoportrait sera peint sur un fond que complètera la composition et ce fond devra être un lieu important pour eux.

Une fois les portraits terminés, ils peuvent monter une exposition en classe dans laquelle chaque élève expliquera son œuvre et quelles ont été ses intentions.


Qui suis-je ?

Basquiat se voyait souvent reflété dans d’autres personnes. Il peignait des autoportraits ou les portraits d’autres personnes pour construire son identité et explorer son ascendance afro-américaine. Pour souligner la façon dont Basquiat enquête sur son identité, demandez à vos élèves qu’ils essaient de s’identifier avec d’autres camarades. Prenez des photos du visage de chacun de vos élèves. Imprimez-les et photocopiez-les en noir et blanc (chaque élève devrait avoir au minimum 4 photocopies).

Distribuez entre vos élèves des photocopies de visages différents.

Chaque élève doit découper chaque photocopie en plusieurs morceaux de façon que ce que les visages se fragmentent.

Divisez vos élèves en groupes de 3 ou 4 et demandez-leur de construire un nouveau visage en partant des fragments de différents visages. Ils peuvent confectionner un collage en superposant les fragments, en les collant les uns sur les autres, etc., pour réaliser un portrait plus expressionniste.

Enfin, ils peuvent compléter les compositions en utilisant de la peinture.

Accrochez les différents visages obtenus au mur et regardez-les avec attention. Demandez à vos élèves d’exprimer avec quel visage ils se sentent identifiés et pourquoi.

Ils essaieront de deviner à qui appartient chaque partie du visage et observeront comment peut changer l’identité de chaque personne avec la transformation réalisée.


VOCABULAIRE

Autoportrait : Image d’une personne faite par elle-même qui montre ses traits physiques ainsi que les caractéristiques de sa personnalité.

Dualité : Existence de deux phénomènes distincts et parfois opposés dans une même chose ou personne.

Identité : Ensemble de traits propres à un individu ou à un collectif qui le caractérisent face aux autres.

Portrait : Image d’une personne réalisée par une autre, qui montre ses traits physiques et les caractéristiques de sa personnalité.

Lignage : Ascendance ou descendance d’une famille.


RESSOURCES WEB

New York
https://blogdeartecontemporaneo.wordpress.com/2013/06/17/la-capital-mundial-del-arte-contemporaneo/

Portraits de Basquiat
http://www.basquiat.com/artist.htm