Guggenheim
Default image for educational_guide
Introduction

Nous savons que les personnes sont faites de lumière et d'air, de traits dont elles ont hérité et de leurs actions. Nous pouvons dire à quoi se dédie quelqu'un d'après son aspect ; nous pouvons lire sur son visage s'il est heureux ou s'il est soucieux1 .

Dans la période de l'entre-deux-guerres, les artistes ont abordé la question de l'individuel face au collectif en termes politiques, iconographiques et formels. En Allemagne, August Sander (1876-1964) se lance dans un projet ambitieux : illustrer par des portraits photographiques les différents types sociaux et leur travail, dans une démarche étroitement liée à ses idées politiques. «L'atelier de Sander à Cologne était un lieu de rencontre populaire pour les jeunes artistes et en particulier pour ceux intéressés par la politique et de gauche connus sous le nom de Progressistes de Cologne, qui se plongeaient dans des discussions passionnées sur les diverses questions sociales et esthétiques du moment. Ces débats ont aidé Sander à donner forme à son idée de créer un portrait dynamique et plus complet de la société moderne»2 .

Sander se lance dans sa série Hommes du XXe siècle en 1922, à l'âge de 46 ans. Il commence par dresser une liste des occupations qu'il souhaite photographier. Il choisit également sa région natale de Westerwald (près de Cologne), qu'il connaît très bien, comme lieu où prendre ses modèles. Chaque jour, il se rendait en vélo en divers endroits où il photographiait les commerçants, les travailleurs et une foule d'autres personnages. Dans sa photo d'un charbonnier, «le seuil de la porte qui encadre l'ouvrier crée une limite entre la brillante lumière du jour et la sombre profondeur qui s'ouvre derrière lui. La jambe fléchie de l'homme, qui semble le pousser vers l'extérieur, apporte du dynamisme à une composition qui, sinon, aurait été statique»3 .

Bien que l'idée de Sander était de confectionner environ 600 portraits de ses concitoyens, en 1929 il publia un ouvrage avec un grand nombre des photographies tirées jusque là. Malheureusement, son projet coïncida avec l'arrivée des Nazis au pouvoir et il put prendre moins d'images. Puis les Nazis interdirent son livre, attaquèrent son atelier et détruisirent ses photos car ils pensaient que les honnêtes portraits de Sander ne représentaient pas la race supérieure qu'ils voulaient créer. Pour protéger son œuvre, Sander cacha les négatifs à la campagne et après la déroute des Nazis dans la Seconde Guerre Mondiale, ceux qui avaient survécu ont pu être de nouveau tirés.

Citations
1 August Sander. The J. Paul Getty Museum. http://www.getty.edu/art/gettyguide/artMakerDetails?maker=1786 (dernier accès: 14 janvier 2011).

2 August Sander. Hommes du XXe siècle. The J. Paul Getty Museum. http://getty.edu/art/exhibitions/sander/index.html (dernier accès: 14 janvier 2011).
http://www.getty.edu/news/press/sander/

3 Coal Carrier- Berlin- The J. Paul Getty Museum. http://getty.edu/art/gettyguide/artObjectDetails?artobj=40664   (dernier accès: 14 janvier 2011.)

Questions
  • Avant de leur montrer la photographie, dites à vos élèves qu’ils vont voir une image prise en 1929 intitulée Charbonnier. Demandez-leur de faire une esquisse ou d’écrire une ou deux lignes sur ce qu’ils s’attendent à voir. Puis montrez-leur la photo de Sander et faites-les parler sur les similitudes et les différences entre l’image et leurs attentes.

    Montrez à vos élèves Charbonnier (Kohlenträger), 1929

  • Les yeux de cet homme semblent nous regarder fixement. Si vos élèves avaient une conversation avec lui, de quoi parleraient-ils? Que leur dirait-il sur son gagne-pain, sa place dans la société et sur la vie dans l’Allemagne de 1929?

    Cette photo figure dans la section de l’exposition intitulée “Rendre classique le quotidien”. Comment cette image exprime-t-elle la vie quotidienne? Dans quel sens est-elle classique?

Activités
  • Sander pensait que la société s’organisait conformément à une hiérarchie de métiers, de sorte qu’il a documenté les professions de son temps : artisans, industriels, paysans, médecins, pharmaciens, notaires, juges, avocats, soldats, aristocrates, prêtres, enseignants, entrepreneurs, hommes politiques, écrivains, acteurs, peintres, architectes et musiciens. Imaginez que vous devez poursuivre le projet et dresser un inventaire photographique intitulé Hommes du XXIe siècle. Quels métiers du début du XXe siècle ont disparu? Lesquels existent toujours? Quels nouveaux métiers faudrait-il ajouter pour créer l’archive des occupations du XXIe siècle?
  • Sander a déclaré : «Nous savons que les personnes sont formées d’air et de lumière, de traits dont elles ont hérité et de leurs actions. Nous pouvons dire à quoi se dédie quelqu’un d’après son aspect; nous pouvons lire sur son visage s’il est heureux ou s’il est soucieux»1 . Vos élèves sont-ils d’accord? Pourquoi oui ou pourquoi non? A leur avis, combien peut-on déduire de l’apparence d’une personne sans la connaître réellement?
  • Nombre des sujets des photos de Sander ont posé pour lui par amitié; de plus, il les encourageait à se placer eux-mêmes et à réfléchir sur leur pose. La confiance qu’ils avaient dans l’habileté du photographe et la qualité de son projet a permis d’aboutir à des images d’une exceptionnelle naturalité. Faites travailler vos élèves deux par deux pour créer un portrait photographique. Avant de prendre la photo, ils doivent décider comment les habiller et les faire poser, puis choisir les expressions à utiliser, l’environnement, l’éclairage et le cadre. Demandez-leur aussi d’expliquer comment chaque choix fournit des informations sur l’identité des personnages.

    Citation
    August Sander. The J. Paul Getty Museum. http://getty.edu/art/gettyguide/artMakerDetails?maker=1786 (dernier accès: 14 janvier 2011).