LIEUX INÉPUISABLES

SALLE 203

Nous devrions apprendre à reconnaître, – écrivait Heidegger dans L’art et l’espace –, que les choses elles-mêmes sont des lieux et n'appartiennent pas seulement à un lieu”. Il y a trois lieux impossibles dans cette galerie. Cristina Iglesias nous propose, dans ses sculptures, une idée d'hospitalité et de refuge intime, ici sous une structure en albâtre, peut-être le plus accueillant des minéraux. Le Cercle de Bilbao (Bilbao Circle) de Richard Long est quant à lui constitué de morceaux d'ardoise et il nous pousse à imaginer une enclave rituelle, peut-être un cromlech ou le cercle dans lequel une communauté invisible est représentée. Pour Lee Ufan, la toile est la scène dans laquelle les vibrations de l'esprit, du corps et du monde se rejoignent sous forme de traits.

,