Guggenheim

À la fin des années 80, Thomas Struth commence à photographier des musées, ce qui lui permet d’allier la photographie et sa passion pour la peinture. Le passé et le présent se côtoient dans ces photos, qui étudient la relation entre œuvres d'art célèbres et le public. En 1999, dix ans après ses premières Photographies de musée, Struth revient sur le sujet. Dans ces nouvelles photos, l'idée originale est élargie moyennant des postulats et perspectives différentes. L'auteur apparaît soit comme un observateur sur l'une d'entre elles, soit il se concentre exclusivement sur l'œuvre d'art et l'espace vide qui l'entoure. Sur une autre photo il montre même comment une œuvre artistique est présentée seule dans une vitrine montée de façon cinématographique, comme s’il s’agissait d’un objet historique et culturel étrange.