Guggenheim

En 2004, Franca Falletti, directrice de la Galerie de l'Académie de Florence, invita Thomas Struth et d'autres artistes à créer une œuvre d'art pour rendre hommage au David de Michel-Ange à l'occasion du 500e anniversaire de la sculpture. La réponse de Struth s'écarte de sa proposition de Photographies de musée, vu qu’il ne s’intéresse qu’aux visiteurs dans l'espace d'exposition en train de contempler la sculpture. Bien qu'il se place très près du David, Struth ne l'inclut pas dans ses photos. Ce changement de point de vue sur les spectateurs traduit leurs réactions face à cette célèbre sculpture, soulignant le potentiel esthétique intemporel de la sculpture et démontrant que son effet inaltérable sur le public n'a en rien diminué même s’il a été massivement reproduit. Struth a poursuivi ce projet en prenant un ensemble de photos où il privilégiait les gros plans des personnes qui observaient Madonna Benois de Léonard de Vinci au musée de l'Ermitage à Saint-Pétersbourg.