Guggenheim

De 1958 à 1962, Dubuffet travaille intensément aux estampes du cycle Les Phénomènes. Il crée ainsi 362 lithographies individuelles, dont les trois portfolios présentés dans cette exposition. Pour réaliser ces œuvres, Dubuffet s’éloigne de la technique conventionnelle et, au lieu d’appliquer les images sur la plaque d’impression à l’aide d’un pinceau, il prend des empreintes de murs, de pierres, d’épluchures d’orange ou le dos d’un ami, par exemple, sur du papier report lithographique, il expose la plaque d’impression à des réactions chimiques et il insère de petits objets pendant le processus de production. Bien que Dubuffet donne à chaque estampe un titre évocateur, les images sont davantage que de simples illustrations des sujets représentés, car l’artiste les dote d’associations poétiques.