Guggenheim
Océanie, le ciel | Henry Matisse | Guggenheim Bilbao Museoa
Exposition antérieur

Pendant plus de cinquante ans, Hildy et Ernst Beyeler ont créé à partir de leur galerie une des collections les plus admirées et visitées du continent européen. Depuis 1997, leur regard singulier sur l'art du xxe siècle et sur les grands classiques de l'art moderne peut être apprécié en visitant, dans la cité suisse de Bâle, le bâtiment conçu par l'architecte Renzo Piano. Grâce à une collaboration spéciale avec la Fondation Beyeler, le Musée Guggenheim Bilbao présente trois œuvres emblématiques de l'un des grands créateurs du xxe siècle, Henri Matisse.

Ces œuvres ont été créées par l'artiste alors qu'il approchait les 80 ans et que son état physique était des plus précaires. Dans l'une d'entre elles, Intérieur avec fougère noire (printemps 1948), il rompt avec la perspective des couleurs. Cette toile est l'une des dernières de l'artiste avant qu'il n'abandonne le pinceau pour les papiers colorés et les ciseaux. Deux années auparavant, il avait réalisé dans son atelier parisien deux grandes compositions inspirées par la flore et la faune de Tahiti, en s'aidant de la technique du découpage, c'est-à-dire en collant directement sur les murs des formes de feuilles, d'algues, de fleurs, d'oiseaux et de poissons qui sont à l'origine de Océanie, le ciel et de Océanie, la mer, en 1946–47. Ces deux sérigraphies, dont le support est constitué de lin couleur sable, évoquent la couleur des murs de l'atelier de Matisse et l'intense expérience visuelle éprouvée par l'artiste au cours de ce voyage.

 

Henry Matisse
Océanie, le ciel, 1946/47
Sérigraphie sur lin
173 x 364 cm
Fondation Beyeler, Riehen/Basel