Guggenheim

Date à confirmer

Cette exposition offre une occasion unique pour suivre le parcours créateur de Richard Artschwager (Washington, D. C., 1923 – Albany, États-Unis, 2013), un artiste qui a travaillé à mi-chemin entre la peinture et la sculpture et a développé un langage unique à partir des nouveaux matériaux domestiques de son temps. Le projet, conçu par le curateur réputé Germano Celant et co-organisé par le Musée Guggenheim Bilbao et le MART - Museo di arte moderna e contemporanea di Trento e Rovereto, présente presque 70 pièces auxquelles s’ajoute une sélection soignée de matériel d‘archive et de documents rarement exposés.

Conçue comme un labyrinthe ouvert mettant en relief les principaux noyaux de l‘œuvre d‘Artschwager, l’exposition présente un vaste répertoire de travaux allant du début des années soixante à la première décennie du XXIe siècle : des premières œuvres en bois, des structures en formica et des peintures sur Celotex, jusqu‘aux sculptures en poil de nylon et aux “œuvres d‘angle”, en passant par les pièces confectionnées en crin de cheval et des interventios artistiques blp, dans lesquelles se lance l‘artiste à partir de 1968 et qu’il déploie, individuellement ou en série, dans des intérieurs spécifiques ou dans tout un espace urbain. Artschwager, très marqué par son expérience de menuisier au début de sa carrière, a toujours orienté son travail vers la fusion de la figuration et de l‘abstraction, du design et de l‘innovation artistique dans une combinaison pleine d’ironie entre le fonctionnel et l‘inutile.

Avec ses peintures et ses sculptures créées tout au long d’un parcours artistique long et varié, Artschwager propose un itinéraire caractéristique qui combine l‘artisanat et l’industrialisation et qui couvre à la fois l‘espace et les objets et les êtres qui l‘habitent. L‘artiste s’empare de lieux, de scènes de la vie quotidienne et de meubles courants tels que tables, chaises et armoires, pour les réinterpréter au moyen de matériaux industriels communs comme le formica, le Celotex, la peinture acrylique ou le crin de cheval caoutchouté. Par ailleurs, plongeant dans l’abstraction, il explore la forme géométrique pure, en particulier dans ses sculptures, mais a aussi recours à des figures massives pour créer une sorte d’illusionnisme pictural. En termes de style, Artschwager s’est toujours tenu dans une espèce d’ambivalence délibérée et tout à fait caractéristique qui sape le dogmatisme iconographique de tendances qui, comme le minimalisme ou l‘art pop, ont semblé défendre un certain antagonisme entre elles. Mais au lieu de permettre un conflit quelconque entre contraires, Artschwager a mis en pratique une synthèse qui accepte tous les éléments et les possibilités, aussi éloignés qu’ils soient, en les intégrant. “Ce qui m’intéresse, a-t-il déclaré, c’est surtout la ligne de démarcation entre les choses ordinaires et celles que nous reconnaissons comme des objets d’art.”

L’œuvre d‘Artschwager remet constamment en question l’apparence et l’essence en se hasardant sur les terres philosophiques de l‘ontologie, de l‘épistémologie et de l‘esthétique avec autant d’acuité que d‘intelligence. L‘interprétation du monde qu’il nous offre ainsi est à la fois délicate et réaliste, pleine d’humour et en même temps monumentale.

Richard Artschwager
Porte} (Door}), 1983–84
Acrylique et vernis sur bois et verre, métal; deux parts
207,6 x 165,1 x 24,8 cm
Collection Kerstin Hiller et Helmut Schmelzer, prêt au Neues Museum Nürnberg
Photo : Annette Kradisch
© Estate of Richard Artschwager, VEGAP, Bilbao, 2020

 

Ressources
Conversation
Avec Germano Celant à propos de Richard Artschwager
Ressources en exclusivitéDevenez membre de Community pour accéder à ce contenu
Audio-guide
Richard Artschwager
Vidéo de l'exposition
Richard Artschwager
Auteur

Richard Artschwager est né en 1923 à Washington D.C et décédé à Albany (New York) en 2013. Après ses études à l‘Université Cornell (New York), en 1948, il assiste aux cours de l‘un des artistes précurseurs de l‘abstraction, Amédée Ozenfant. Au début des années cinquante, Artschwager s’intéresse à la menuiserie et réalise quelques meubles simples. Après la destruction de son atelier par un incendie à la fin de cette décennie, il se lance dans la sculpture en utilisant du matériel industriel de rebut, puis élargit sa pratique à la peinture, au dessin, aux installations à emplacement spécifique et aux travaux basés sur la photographie.

Lire davantage
Le saviez-vous...?

Richard Artschwager

Quand au milieu des années 50, Richard Artschwager (Washington DC, 1923-Albany, USA, 2013) a fait ses premières incursions dans le monde de l'art, de nombreux artistes de renommée internationale commençaient à s'éloigner de l'abstraction et créaient de nouveaux mouvements dans des villes comme New York, Londres et Paris.
En savoir davantage