Guggenheim
jenna sutela

Des mots, des stimuli sonores et visuels produits par ordinateur et des organismes vivants sont les protagonistes des œuvres de Sutela.

Cette artiste née en 1983 s’intéresse à l’expérimentation avec les nouvelles technologies et l’intelligence artificielle. Elle a participé, en collaboration avec Damien Henry, ingénieur de Google Arts, et l’artiste Memo Akten, à la résidence de Somerset House Studios + Google Arts & Culture, n-Dimensions, de Londres. C’est ce projet qui est à l’origine de la pièce que vous pouvez voir dans l’exposition.

En mai 2018, elle a présenté au CLICK Festival d’Art Contemporain, de Science et de Technique de Copenhague, sa performance Extrémophile (Extremophile), qui envisage la possibilité de la transmission de vie entre des planètes grâce à la bactérie d’un aliment fermenté.

Elle a publié l’an dernier Orgs: From Slime Mold to Silicon Valley and Beyond (2017), produit d’une recherche centrée sur un organisme de laboratoire, le Physarum polycephalum, la moisissure de la boue, un myxomycète capable d’une croissance exponentielle mais qui est formé d’une seule cellule, .