Guggenheim
Introduction

Nobuo Sekine
Phase du Néant : Eau (Phase of Nothingness-Water, 1969/2012)
Acier inoxydable, vernis et eau

«Même dans les structures les plus simples, il est possible d’exprimer de multiples paysages ou des pensées ». Nobuo Sekine, 2016[1]

Nobuo Sekine (Saitama, Japon, 1942) est l’une des figures clés du groupe Mono-ha (“L’école des choses”, en japonais), fondé au Japon et actif de 1968 à 1975. Ses membres, se détournant de l’art figuratif conventionnel, choisissent d’explorer les matières naturelles et industrielles, comme la pierre, la terre, le bois, le papier, le coton, la tôle d’acier, le verre, le fil de fer, l’huile et l’eau. Ils se proposent, entre autres, de créer des œuvres inspirées par les aspects nocifs que produit à leurs yeux le développement industriel sans contrôle du Japon.[2] Pour ces artistes, il est important de dépasser les idées traditionnelles en matière de représentation artistique pour montrer le monde tel qu’ils le conceptualisent et, en remettant les matériaux en rapport avec leurs propriétés, de ramener les objets à leur forme primaire et essentielle.

En 1968, Sekine se lance dans la série Phase (Phase), constituée par un ensemble de travaux qui se comptent parmi ses œuvres les plus importantes. Avec la collaboration de deux amis artistes, il crée Phase : Terre-mère (Phase: Mother Earth, 1968) pour la première exposition de sculptures contemporaines à l’air libre de la ville de Kobe. Le projet consiste à creuser un trou dans le sol de 2,7 mètres de profondeur et 2,2 mètres de diamètre pour ensuite, avec la terre enlevée et battue, élaborer un cylindre d’exactement les mêmes dimensions. La présentation de Phase : Terre-mère suppose un tournant dans le développement du courant Mono-ha et ouvre une période d’intense activité pour Nobuo Sekine et les artistes associés au mouvement.[3]

Une année après l’exposition de Kobe, Sekine réalise Phase   du Néant : Eau (Phase of Nothingness: Water, 1969) : l’artiste construit deux contenants en acier (un cylindre et un rectangle) et les remplit d’eau. Les contenants, dont la hauteur est dans un cas de 110 cm et dans l’autre de 30 cm, sont peints avec une laque noire pour que l’eau paraisse invisible, mais comme il est permis aux spectateurs de toucher l’œuvre, quand ils le font, les ondes qui se forment révèlent la présence du liquide.

Avec Phase   du Néant : Eau, comme avec Phase Terre-mère, l’artiste commence à explorer le champ mathématique de la topologie. La topologie est une branche de la géométrie spatiale dans laquelle l’espace et les matériaux, considérés malléables, peuvent être soumis à d’innombrables transformations d’un état (ou phase) à un autre sans ajouter ou retirer de la forme le matériau originel ; d’où l’importance du mot “phase” dans le titre de ces pièces. En concevant son travail de cette façon, Sekine nous donne à entendre que la forme, la matière et l’espace sont infiniment malléables.

Dans Phase   du Néant: Eau, Sekine explore la topologie à travers la juxtaposition des deux contenants, qui présentent des formes différentes (en leur extérieur), mais qui sont équivalents puisqu’ils contiennent le même volume d’eau (en leur intérieur), même si à première vue le tank rectangulaire et le tank cylindrique ne semblent pas contenir la même quantité de liquide. Ce travail montre un sens de la symétrie et de l’équilibre, matérialisé dans la continuité de la forme et du matériau, semblable à celui de Phase : Terre-mère. Les deux pièces qui composent l’œuvre sont réalisées dans la même matière et renferment la même quantité d’eau. Les deux objets ne sont pas conçus pour être perçus comme des formes opposées, mais comme des formes équivalentes.

Questions

Observez soigneusement cette sculpture. Que voyez-vous ? Comment la décririez-vous ? Quelles formes géométriques pouvez-vous y distinguer ? Décrivez comment, selon vous, l’artiste a réalisé l’œuvre, pas à pas. Quelles sensations provoquerait son toucher ? Pourquoi ? Si cette œuvre était placée à un endroit autre que dans un musée, où l’installeriez-vous ? Pourquoi ?

Phase   du Néant: Eau est réalisée en acier inoxydable, vernis noir et eau. Quelles sont les caractéristiques que vous associez à chacun de ces matériaux ? Quelles qualités vous suggèrent-ils ? Qu’associez-vous à l’acier ? Et à l’eau et la laque ? Pourquoi Sekine a-t-il choisi de peindre l’intérieur de la sculpture avec un vernis noir ? Quel effet, à votre avis, produit ce choix ? L’effet serait-il le même s’il l’avait peint d’une autre couleur ?

Sekine approfondit les relations entre la quiétude et le changement, l’industriel et le naturel. Comment voyez-vous ces relations reflétées dans l’œuvre ? De quelle façon pensez-vous que l’artiste parvient à projeter cela dans sa pièce ? Quel type de relation trouvez-vous entre les matériaux de l’œuvre et les idées de l’artiste ?

Croyez-vous que les deux contenants renferment la même quantité d’eau ? Raisonnez la réponse. Comment la forme des pièces affecte-t-elle la perception que nous en avons ?

Dans Phase   du Néant: Eau, Sekine explore le champ de la topologie. Cherchez ce qu’est et en quoi consiste la topologie. Comment à votre avis l’œuvre est-elle liée à cette branche des mathématiques ?

Activités

Même quantité d’eau, différente construction

Pensez d’abord à comment et où vous pourriez garder le contenu d’un verre d’eau. Cherchez plusieurs contenants ayant différentes formes, mais aussi la même capacité.  Faites l’essai de montrer à plusieurs personnes les contenants pleins et demandez-leur quel est celui qui contient le plus ou le moins d’eau (souvenez-vous que tous doivent contenir la même quantité). Notez les réponses reçues et réfléchissez sur quelques explications possibles. Réalisez un rapport à partir de l’enquête que vous avez menée.

Recherche et création de notre propre œuvre

Cherchez sur le site web de Nobuo Sekine les différentes œuvres intitulées Phase. Choisissez celle qui vous plaît le plus et dessinez-la.  Qu’est-ce qui vous a poussé à choisir justement cette œuvre ? Faites ensuite une esquisse de votre Phase. Lisez la définition de Mono-ha et souvenez-vous que les artistes utilisent des matériaux naturels et industriels, comme la pierre, la terre, le bois, le papier, le coton, l’acier, le verre, le fil de fer, l’huile et l’eau, sans trop les altérer. Avec ces matériaux en tête et après avoir observé les pièces de Sekine, commencez l’esquisse de vôtre. N’oubliez pas de la dessiner sous plusieurs angles et notez les matériaux avec laquelle vous la construiriez. Quels seraient les problèmes auxquels vous seriez confrontés ? Comment pensez-vous que vous pourriez les résoudre ? Pensez-vous que Sekine a rencontré ces mêmes problèmes à un moment donné ? Présentez les esquisses en classe et partagez avec vos camarades les préoccupations que vous a causées votre travail. Écoutez leurs suggestions et discutez-en.

VOCABULAIRE

Mono-ha : Groupe d’artistes fondé à Tokyo (Japon) à la fin des années soixante et en activité au début des années 1970. Ses membres ont pour volonté commune de créer des œuvres d’art à partir de l’état naturel des choses. En recourant principalement à des matières naturelles comme la pierre, le bois, la terre et l’eau, ils s’efforcent d’éliminer complètement la trace de la main du créateur et de présenter leurs œuvres ou leurs interventions sans quasiment altérer la matière dont elles sont faites.

Topologie : Branche des mathématiques dédiée à l’étude des propriétés des corps géométriques qui restent inaltérées même en soumettant ceux-ci à des transformations continues.

LIENS

http://www.nobuosekine.com/
http://kaleidoscope.media/pioneers-nobuo-sekine/
https://hyperallergic.com/54981/nobuo-sekine-and-charles-ray-and-their-sculptures-filled-with-liquid/
https://uncrated.wordpress.com/2012/08/22/focus-on-sekine-nobuo/
https://vimeo.com/194329234

NOTES

[1] https://player.fm/series/louisiana-channel/nobuo-sekine
[2] http://www.tate.org.uk/art/art-terms/m/mono-ha
[3]
http://www.nobuosekine.com/mono-ha/