Guggenheim
Introduction

VERSION IMPRIMABLE

Pablo Picasso
Tête d’homme, 1908
Huile sur bois
27 x 21 cm
Hermann und Margrit Rupf-Stiftung, Kunstmuseum Bern
© Succession Pablo Picasso, VEGAP, Madrid, 2016.

A mon avis, chercher ne signifie rien en peinture. Ce qui compte c’est trouver.” Pablo Picasso [1]

Au début du XXe siècle, Pablo Picasso (Malaga, 1881—Mougins, 1973) s’installe définitivement en France, après avoir passé un temps entre Barcelone et Paris. A l’été 1907, Picasso fait la connaissance de Daniel-Henry Kahnweiler (1880–1962), qui va devenir son principal marchand. A cette époque, Picasso et Georges Braque (Argenteuil-sur-Seine, 1882—Paris, 1963) expérimentent avec de nouvelles formes de représentation. Intéressé par le travail de Picasso, Kahnweiler fait visiter l’atelier de l’artiste à son ami, le collectionneur Hermann Rupf (1880–1962). Lors de cette première rencontre, Rupf décide d’acheter deux gouaches, devenant ainsi l’un des premiers collectionneurs de son œuvre [2].

La collaboration entre Pablo Picasso et Georges Braque s’intensifie. Bien que les deux artistes travaillent séparément, chacun dans son propre atelier, ils se fréquentent beaucoup pour parler de leurs progrès et apprendre l’un de l’autre. Ensemble ils inventent un style appelé Cubisme qui rejette les façons traditionnelles de représenter la tridimensionnalité que sont la perspective conique et le raccourci, remettant en question les théories académiques qui considèrent l’art comme une imitation de la nature [3] ; les œuvres cubistes se caractérisent par la surface lisse, bidimensionnelle, du plan pictural et la représentation des objets au moyen de plans géométriques qui décomposent et fragmentent les formes de sorte que les différentes faces des objets sont visibles simultanément [4].

Une des premières œuvres cubistes de Picasso est Tête d’homme (1908). Dans ce tableau, Picasso peint les traits d’un visage en recourant à formes géométriques au lieu de créer une figure aux traits doux. Pour créer les volumes, il utilise différents plans de couleur qui se chevauchent.

Tête d’homme, comme Les Demoiselles d’Avignon (1907), est un tableau central dans la trajectoire de Picasso, car il ouvre la voie que va suivre l’artiste de la figuration de ses premières années à l’abstraction cubiste. Rupture radicale par rapport à la composition traditionnelle et à la perspective dans la peinture, Les Demoiselles d’Avignon marque le début du cubisme.

Tête d’homme signifie aussi l’incorporation d’éléments de cultures non occidentales : la palette de marrons et de gris dans les traits simplifiés de l’homme rappelle les masques de bois africains que Picasso découvre au Musée d’ethnographie du Trocadéro, à Paris [5]. Le nez épaté, les grands yeux et la configuration de la bouche sont caractéristiques de la période dite « africaine » de Picasso, qui dure de 1906 à 1909[6].

Questions

Observez attentivement le portrait peint par Picasso. Décrivez les traits physiques que vous voyez sur l’image. Comment est la tête ? Dans quelle position est-elle ? Comment sont ses yeux ? Sont-ils ouverts ou fermés ? Quelle forme et quelle taille a le nez ? Comment décririez-vous la bouche ? En quoi ce portrait se distingue-t-il d’autres que vous connaissez ?

Dans les tableaux de Picasso réalisés entre 1906 et 1909 est tout à fait perceptible l’influence des masques africains que l’artiste a pu contempler au Musée d’ethnographie du Trocadéro, à Paris. Comparez la peinture Tête d’homme au masque Mbangu de la République démocratique du Congo conservé au Musée Africain de Tervuren. Quelles ressemblances et quelles différences voyez-vous ? Vous pouvez trouver une photo du masque sur le site : http://www.africamuseum.be/home/treasures/Mbangu-oct2011/image/image_view_fullscreen

Comparez maintenant la toile de Picasso au tableau Tête de femme (1909) peint par son camarade George Braque, avec qui Picasso a inventé le cubisme. En quoi se ressemblent et en quoi se distinguent les deux œuvres ? Dressez deux listes parallèles de ressemblances et de différences. Quelles conclusions pouvez-vous tirer après avoir relu vos listes ? Vous pouvez trouver l’image ici : http://www.mam.paris.fr/en/online-collections#/artwork/180000000000415?layout=grid&page=0&filters=authors:BRAQUE+Georges%E2%86%B9BRAQUE+Georges

Activités

Peignez un portrait cubiste

Pour commencer, choisissez un portrait, qui peut être celui de quelqu’un que vous connaissez ou un tiré d’un magazine. Photocopiez-le à la dimension DIN-A4. Au début du cubisme, Picasso représentait les figures par des volumes crées à partir de figures géométriques. Avec un crayon noir et une règle, commencez par tracer sur la photocopie du portrait les formes géométriques que vous trouvez. Vous pouvez par exemple transformer le nez en un triangle, la bouche en un ovale, le front en un rectangle, etc. Une fois la transformation terminée, repassez les lignes au feutre noir. Après avoir relevé les figures géométriques sur l’image, sur une autre feuille blanche, copiez votre dessin et écartez la photocopie pour ne garder que la transformation géométrique du visage. Présentez les 3 images l’une à côté de l’autre et évaluez le processus réalisé.

Écrivez une histoire :

Imaginez une histoire entre l’homme peint par Picasso et la femme peinte par Braque : quelle serait leur relation ? Que se diraient-ils ? Où vivraient-ils ? Écrivez une histoire sur les deux personnages.

NOTES :

  1. Herschel B. Chipp, Theories of Modern Art: A Source Book by Artists and Critics, Berkeley, University of California Press, 1996, p. 263.
  2. http://www.rupf-stiftung.ch/?m=4&m2=1&lang=e&show=3&dirid=111
  3. http://education.guggenheim.org/new-york/education/school-educator-programs/teacher-resources/arts-curriculum-online?view=item&catid=740&id=166
  4. https://www.guggenheim-bilbao.es/guia-educadores/paisaje-de-ceret/
  5. http://www.metmuseum.org/art/collection/search/486755
  6. https://en.wikipedia.org/wiki/Picasso%27s_African_Period

VOCABULAIRE :

Abstraction (art abstrait) : Tendance artistique qui s’attache à exprimer l’idée de forme non identifiable sur la toile face à la représentation d’objets ou de figures reconnaissables.

Cubisme : Mouvement artistique surgi en 1907, quand les peintres Georges Braque et Pablo Picasso développent ensemble un langage visuel en rupture avec la représentation et la perspective classiques, basé sur des plans géométriques que décomposent et fragmentent les formes des objets. Dans le cubisme analytique (1909–1912), les artistes se focalisent sur l’équilibre de la composition et sur la fragmentation des formes, dominés par l’emploi de couleurs éteintes, gris et ocre. Dans le cubisme synthétique (1912–1914), pour recréer des liens avec la réalité, ils commencent à introduire des objets dans les tableaux — comme des morceaux de journal, du papier, du tissu et du métal—, ainsi que d’autres matériaux qui font partie intégrante de la composition, donnant ainsi naissance au collage

Figuration : Représentation de la réalité au moyen d’images reconnaissables dans lesquelles l’artiste imite (mimésis) le sujet traité.

Perspective conique : Système de représentation graphique basé sur la projection d’un objet tridimensionnel sur un plan bidimensionnel en faisant passer des lignes droites par un point. Le résultat est très proche de ce que l’œil humain percevrait s’il se trouvait en ce point.

Portrait : Représentation artistique d’une personne dans laquelle prédominent le visage et son expression, réalisée dans le but d’exprimer la ressemblance physique, la personnalité du sujet, voire même son état émotionnel.

Raccourci : Ressource de la peinture, du dessin et de la photographie que sert à donner la sensation de profondeur ; les images qui s’étendent dans le sens perpendiculaire ou oblique au plan du papier ou de la toile où elles sont peintes sont représentées en les raccourcissant selon les règles de la perspective.

RESSOURCES :

Musée Picasso de Barcelone. Chronologie de Pablo Picasso
http://www.bcn.cat/museupicasso/es/picasso/crono-flash.html

Collection de la Fondation Rupf
http://www.rupf-stiftung.ch/?m=4&lang=e&dirid=111

Ressource pour les enseignants sur l’œuvre de Picasso Paysage de Ceret
https://www.guggenheim-bilbao.es/guia-educadores/paisaje-de-ceret/

Musée métropolitain de New York
http://www.metmuseum.org/art/collection/search/486755

VERSION IMPRIMABLE