Guggenheim

Non-lieux constitue le dernier ensemble d’œuvres complet de Dubuffet avant sa mort en 1985. Cette série, qui comprend quelques tableaux intitulés Donnée, est dans une large mesure la suite des Mires, bien qu’elle aille plus loin dans le domaine du scepticisme philosophique. Avec cette dernière série, Dubuffet entend remettre en question la distinction entre être et non être, entre réalité et imagination. L’artiste trouve un pouvoir libérateur dans la rupture de ces divisions. Il pense que sans elles, l’existence serait riche de nouvelles possibilités. C’est pourquoi il considère que les Non-lieux représentent « un néant gorgé de potentiels fantasmes d’existence », un vide suggéré par les arrière-plans noirs des œuvres de cette série.