Guggenheim

Alors étudiant à l'Académie des Beaux-Arts de Düsseldorf entre 1973 et 1980, Thomas Struth a commencé à photographier les rues de la ville, d'abord avec un appareil 35 mm puis avec un appareil à grand format. L'année suivante, au cours d'un séjour de neuf mois à New York, il prit des photos des rues dans différents quartiers, capturant leur caractère et leur atmosphère.

Dans les clichés qu'il prend ensuite dans d'autres villes, Struth abandonne la perspective centrale des œuvres précédentes et photographie des bâtiments et des paysages urbains, présentant différents types de développement social et économique avec précision. Les aspects homogénéisateurs de la mondialisation, les conséquences structurelles de la croissance rapide des économies à la fin du XXe siècle et les effets de l'augmentation de la population mondiale sont les sujets des Lieux inconscients, dont le titre renvoie aux traces visibles des processus sociaux inconscients qui sont gravés dans les structures urbaines.