Guggenheim

En réalité et comme cette exposition le laisse entrevoir, l’Expressionnisme Abstrait allait bien au-delà de l’action ou colorfield painting. La rétrospective met en effet l’accent sur la polyvalence de ses nombreux artistes, comme en témoignent les peintures de petite taille réalisées par Pollock à base de peinture ruisselante et les étonnantes toiles triomphales aux tons oranges et jaunes brillants de Rothko. Même si l’exposition s’attarde principalement sur les peintres de New-York (Pollock et Rothko, De Kooning, Kline et Robert Motherwell, entre autres), elle présente également des artistes de la région de San Francisco (comme Clyfford Still et Sam Francis), et de nombreux femmes artistes en première ligne du mouvement: Helen Frankenthaler, Lee Krasner et Joan Mitchell. Cette exposition majeure sur l’Expressionnisme Abstrait américain organisée en Europe après celle de 1959, insiste sur la diversité du mouvement, aspect clé trop souvent négligé.