Guggenheim

Sculpteur de formation, Fontana a développé sa carrière entre l'Argentine et l'Italie, et cette expérience transatlantique a défini sa vision artistique. Son parcours a débuté au milieu des années 1920 à Rosario (Argentine), où il y avait une grande communauté italienne et où il travaillait pour l’entreprise de son père, Fontana y Scarabelli, qui sculptait des tombes pour les cimetières de la ville. Plus tard, le jeune artiste s'installe à Milan, pour apprendre la sculpture classique à l'Académie des Beaux-Arts de Brera, où les premiers signes de son anti-académisme apparaissent, il opte en effet pour la technique du modelage versus la taille. Dans les années 1930, le plâtre, la terre cuite et la céramique définissent sa production figurative, qui reflète de multiples influences, allant des sarcophages étrusques au futurisme et remettant en question les conventions de la pratique sculpturale. Il adopte un style figuratif et réaliste inspiré des sarcophages étrusques, comme en témoignent ses portraits féminins, qu'il peint parfois en couleur ou en or. Fontana absorbe parallèlement des influences contemporaines, comme le Futurisme, mouvement dominant sous le régime fasciste italien. Son travail mélange les genres, les sujets et les références historiques, tout en interrogeant les conventions de la pratique sculpturale.