Guggenheim
Jesús Rafael Soto

Cette exposition passe en revue l'œuvre de Jesús Rafael Soto (Ciudad Bolívar, Venezuela, 1923-París, 2005). Structurée autour de la conception d'expérience esthétique que cet artiste revendiquait en termes de temporalité, intensité et participation du spectateur, Soto. La quatrième dimension permet de réexaminer le parcours de ce grand artiste visionnaire qui a transformé l'art de la seconde moitié du XXe siècle.

Au cours de sa carrière, qui s'est déroulée sur cinq décennies, Soto a joué un rôle fondamental dans la redéfinition de la portée et de la fonction sociale de l'œuvre d'art. En rupture avec la division conventionnelle entre peinture et sculpture en vigueur dans les années 1950, la pratique de Soto devait progressivement évoluer au-delà du visible et exercer une influence majeure dans le virage radical opéré par l’objet artistique dans les années suivantes. Ainsi, après la période optique de ses débuts, Soto rejoint le premier groupe d’artistes cinétiques de Paris (Jean Tinguely, Iacov Agam, Victor Vasarely) et collabore également avec d’importants groupes internationaux tels que Zero ou avec le cercle de la galerie Signals de Londres.

À partir de 1967, Soto entreprend la série des Pénétrables – grandes structures cubiques en filaments de plastique ou de métal suspendus – sur laquelle il travaillera jusqu'à la fin de sa carrière. Parallèlement, il continue à produire des séries picturales et architecturales dont le potentiel participatif était à l’honneur, le spectateur ne devait plus nécessairement rentrer à l'intérieur de l'œuvre, mais son intervention permettait quand même de l'activer. Jusqu'à la fin de sa vie, Soto travailla dans son atelier tout en  réalisant de nombreuses commandes d'envergure pour les espaces publics et institutions du monde entier.

L'idée d'une "quatrième dimension" évoque l'unité de temps et d'espace, figure plastique et expérience dans le temps, ainsi que la transcendance et l'hyperespace, renvoyant à l'un des concepts majeurs que les artistes du milieu du XXe siècle héritèrent de la période spirituelle, voire utopique des avant-gardes de l’époque. Soto considérait que l'artiste devait travailler en utilisant ses propres techniques et stratégies dans un environnement de recherche commun avec la science et la philosophie.

Jesús Rafael Soto
Sans titre, 1996
Peinture acrylique sur bois et métal
203 x 405 cm
Collection particulière
© Jesús Rafael Soto, VEGAP, Bilbao, 2019

Ressources en exclusivitéDevenez membre de Community pour accéder à ce contenu
Audio-guide
Soto. La quatrieme dimension
Le saviez-vous...?

Jesús Rafael Soto

Soto étudia à l'École des Beaux-Arts de Caracas, où il se familiarisa avec l'art moderne européen et découvrit des artistes comme Paul Cézanne et Pablo Picasso
En savoir davantage
Produits liés dans notre Boutique