Guggenheim

Dans le cadre du projet Didaktika, le musée crée des activités et des espaces éducatifs qui complètent les expositions et proposent des outils et des ressources didactiques, tant dans les salles d'exposition qu'en ligne afin de fournir au public une compréhension approfondie des artistes et de leur travail.

Dans cette section didactique consacrée à Vassily Kandinsky, les personnes, les lieux et les événements qui ont marqué sa vie et son art seront mis en lumière. Entre ses années de formation en Russie et les périodes fructueuses qu'il a passé en Allemagne et en France, Kandinsky a aiguisé sa curiosité intellectuelle et son goût pour l'avant-garde. Nous invitons ici le public à découvrir ses dessins expérimentaux, ses recherches concernant le rapport entre les couleurs et les sons, ses postulats et écrits théoriques, le tout doté d'un glossaire de termes clés. Ces temps forts ont, dans leur ensemble, ponctué le rôle pionnier que Kandinsky a joué dans l’essor de l'art abstrait ou non figuratif au début du XXe siècle.

DES MÉCÈNES AMÉRICAINS : LES GUGGENHEIM

L'industriel américain Solomon R. Guggenheim et sa femme, Irene Rothschild Guggenheim, amateurs d'art et collectionneurs, rencontrèrent Kandinsky en 1930 au Bauhaus de Dessau où le peintre enseignait.

La conseillère artistique des Guggenheim, la peintre allemande Hilla Rebay, leur avait montré le travail dynamique et innovant de Kandinsky, lequel attira particulièrement l'attention de Salomon. L'art non figuratif ou non objectif, sans lien avec la représentation concrète du monde réel était au cœur de la croissante collection d’art moderne des Guggenheim dans les années 1930. Solomon Guggenheim entretint une amitié toute sa vie avec Kandinsky et il fut l'un de ses mécènes principaux aux États-Unis.

UNE COLLECTION UNIQUE

Combien de collections privées d'art connaissez-vous réunissant plus de 150 œuvres d'un même artiste ?

L'intérêt de Solomon Guggenheim à partager son art avec le public l'incitèrent à créer la Solomon R. Guggenheim Foundation en 1937, et à ouvrir à New York le Museum of Non-Objective Painting (Musée de peinture non-objective) en 1939. Nombre des œuvres de Kandinsky faisaient partie de l'exposition inaugurale, intitulée Art of Tomorrow (l’art de demain). La conseillère principale de Guggenheim, Hilla Rebay, fut la première directrice et conservatrice du musée. Rebaptisé Solomon R. Guggenheim Museum et situé dans un bâtiment conçu par Frank Lloyd Wright à New York, l'institution ouvrit ses portes en 1959. De nos jours, le musée compte environ 150 œuvres de Kandinsky.

Photo : Irene Rothschild Guggenheim, Vasily Kandinsky, Hilla von Rebay and Solomon R. Guggenheim; July 7, 1930.
M0007 Hilla von Rebay Foundation Archive,  Series 1. Photographs, People.