Guggenheim
4 Paula Modersohn Becker 985 1967 33 LL

En Allemagne et plus précisément à Worpswede, non loin de Brême, s'établit une colonie d'artistes en 1889. Ses membres s'y étaient retirés pour fuir l'industrialisation croissante des villes dans le but de redécouvrir la nature à l'état pur. Ils la représentaient d’ailleurs d'une manière idéalisée, avec une touche souvent mélancolique tout en célébrant la vie rurale. Le fait qu'ils rejetaient toute influence étrangère suscita des divergences notamment entre Paula Modersohn Becker (1876–1907) et le reste du groupe. Elle n'accepta jamais totalement les normes établies par les membres de Worpswede et intégra très tôt dans son art les influences qu'elle avait découvert à Paris.

Elle choisit d'exprimer la nature à travers le sujet de la maternité et, ce faisant, elle fut la première artiste à se représenter nue dans un autoportrait. Peu après sa mort prématurée en 1907, Gustav Pauli organisa une exposition en son honneur à la Kunsthalle de Brême ce qui, était à l'époque une initiative absolument novatrice car ce fut la première exposition monographique consacrée à une femme artiste.

Paula Modersohn-Becker
Coucher de soleil à la campagne, avec maison et fourche, vers 1900
Tempéra sur carton, 42,5 x 55,7 cm
Kunsthalle Brême - Der Kunstverein in Bremen. Acquis en 1967