Guggenheim

L'artiste danois-islandais Olafur Eliasson (né en 1967) place l'expérience du spectateur au cœur de son art. Olafur Eliasson. Dans la vie réelle nous interpelle sur certains des sujets les plus brûlants de l’actualité à travers une trentaine d’œuvres réalisées entre 1990 et aujourd'hui : sculptures, photographies, peintures et installations jouent avec les reflets et les couleurs et remettent en question la façon dont nous percevons notre environnement et y évoluons. À l'aide de matériaux comme la mousse, l'eau, la glace des glaciers, le brouillard, la lumière ou les métaux réfléchissants, parfois situés dans des espaces inattendus, que ce soit dans la rue ou au sein du musée, Eliasson encourage le spectateur à réfléchir sur sa compréhension et sa perception du monde physique qui nous entoure.

L'art d'Eliasson vient de son intérêt pour la perception, le mouvement, l'expérience physique et les sensations. Parmi les clés de sa pratique artistique, mentionnons son intérêt pour la nature, s’inspirant du temps qu'il a passé en Islande, ses recherches sur la géométrie et l’étude continue sur la façon dont nous percevons, ressentons et façonnons le monde qui nous entoure. Son atelier berlinois, le Studio Olafur Eliasson, est un espace de travail, mais aussi de rencontre et de dialogue, il y réunit une équipe diversifiée d'artisans, architectes, archivistes, chercheurs, administrateurs, cuisiniers, programmeurs, historiens d'art et techniciens spécialisés.

La pratique d'Eliasson dépasse l’œuvre d'art, les expositions et les interventions publiques et s’apparente à des projets architecturaux. Convaincu que l'art peut avoir un impact influent sur le monde au-delà du musée, Eliasson a créé des lampes solaires pour les communautés sans électricité, il a conçu des ateliers d'art pour les réfugiés et les demandeurs d'asile, a créé des installations artistiques visant à sensibiliser le public à l'urgence climatique et, en octobre 2019, il a été nommé Ambassadeur de bonne volonté du Programme des Nations Unies pour le développement. Selon Olafur Eliasson, « l'art n'est pas l'objet, mais correspond à ce que l'objet fait au monde ».

Exposition organisée par la Tate Modern en collaboration avec le Musée Guggenheim Bilbao

Commissaires : Mark Godfrey et Lucía Agirre

Olafur Eliasson
Ton ombre incertaine (couleur) [Your uncertain shadow (colour)], 2010
Lampes HMI (vert, orangé, bleu, magenta), verre, aluminium, transformateurs
Thyssen-Bornemisza Art Contemporary Collection, Vienne
© Olafur Eliasson
Photo: María del Pilar García Ayensa / Studio Olafur Eliasson