Guggenheim
  • fr +
  • Community

Le Musée Guggenheim Bilbao présente un programme dynamique d’expositions temporaires d’art moderne et contemporain, ainsi qu’autour des fondements de l’art actuel, en offrant une vision élargie de l’art international dans le contexte de l’histoire de l’art.

Film & Video

1er étage, salle Film & Vidéo

La salle Film & Vidéo, dédiée en permanence à l’art vidéo et aux images en mouvement, présente l’installation Tremblez, tremblez (Tremble Tremble, 2017) de Jesse Jones depuis le Jusqu’au 1er mars.

L’artiste irlandaise y explore l’héritage social des femmes du XVIe siècle et leurs modalités de résistance contre l’oppression religieuse, à travers la figure de la sorcière.

Jesse Jones
Dar-dar / Tiembla Tiembla (Tremble, Tremble), 2017
Película, escultura, cortina móvil, escenografía de sonido y luz
Dimensiones variables
© Jesse Jones

Lire davantage

Jesús Rafael Soto. La quatrième dimension

1er étage, salle 105

Cette rétrospective proposée dans la salle 105, vous pourrez visiter à partir du 18 octobre rassemble plus de 60 œuvres de Jesús Rafael Soto, dont plusieurs sculptures participatives de grand format que l’artiste vénézuélien appelle “Pénétrables” et qui constituent l’une de ses plus importantes contributions à l’histoire récente de l’art.

L’exposition vous permettra de vous plonger dans Pénétrable blanc et jaune, de 1969, ou dans l’immense Pénétrable de 1982. De plus, plusieurs peintures historiques et murales reflètent le rôle majeur de Soto dans l’évolution de l’art cinétique entre le début des années 1950 et la fin des années 1960. Et à l’extérieur du bâtiment, près de l’étang, ne manquez surtout pas la spectaculaire Sphère Lutétia qui date de 1996. Jusqu’au 9 février

Jesús Rafael Soto
Penetrable blanco y amarillo (Pénétrable blanc et jaune), 1968
Tubes de plastique, bois, encre sérigraphique
250 x 300 x 300 cm
Collection particulière
© Jesús Rafael Soto, ADAGP, Paris / VEGAP, Bilbao, 2019

Lire davantage

Richard Artschwager

1er étage, salle 105

Du 29 février au 10 mai, cette exposition, dont le commissaire est Germano Celant, propose une analyse du parcours créatif de Richard Artschwager, de ses débuts dans les années cinquante à la première décennie de ce siècle. Dans ses œuvres, la réprésentation d‘ustensiles et de meubles est essentielle, ainsi que l’utilisation de matériaux industriels récemment inventés tels que le formica, le celotex ou l’aluminium. En marge des classifications ou des mouvements, à mi-chemin entre la peinture et la sculpture, son travail est chargé d’humour et de monumentalité. L’exposition comprend des œuvres de sa série de Pianos, structures et signes d’exclamation (2008-12).

Richard Artschwager
Porte } (Door }), 1983–84
Acrylique sur bois et verre
Neues Museum Nürnberg
© Estate of Richard Artschwager, VEGAP, Bilbao, 2020
Photo: Annette Kradisch

Lire davantage

Olafur Eliasson

2ème étage

Découvrez du 14 février au 21 juin, l’exposition Olafur Eliasson : dans la vie réelle. L’art de cet artiste danois-islandais trouve son origine dans son intérêt pour la perception, le mouvement, l’expérience corporelle et les émotions des individus. L’exposition présente une trentaine d’œuvres créées entre 1990 et 2020, et comprend des sculptures, des photographies, des peintures et des installations, comme Paroi de lichen (1994) ou Cascade (2020), cette dernière œuvre étant située à l’extérieur du bâtiment.

Olafur Eliasson
Ton ombre incertaine (couleur) [Your uncertain shadow (colour)], 2010
Lampes HMI (vert, orangé, bleu, magenta), verre, aluminium, transformateurs
Thyssen-Bornemisza Art Contemporary Collection, Vienne
© Olafur Eliasson
Photo: María del Pilar García Ayensa / Studio Olafur Eliasson

Lire davantage

Chefs d’Œuvres de la Kunsthalle Bremen: de Delacroix à Beckmann

3ème étage, salles 305, 306 et 307

Au troisième étage (salles 305, 306 et 307), vous pourrez visiter jusqu’au 16 février l’exposition Chefs d’œuvre de la Kunsthalle Bremen, une sélection des fonds de ce musée, principalement des peintures, qui montrent les connexions entre l’art allemand et l’art français des XIXe et XXe siècles.

Olafur Eliasson
Ton ombre incertaine (couleur) [Your uncertain shadow (colour)], 2010
Lampes HMI (vert, orangé, bleu, magenta), verre, aluminium, transformateurs
Thyssen-Bornemisza Art Contemporary Collection, Vienne
© Olafur Eliasson
Photo: María del Pilar García Ayensa / Studio Olafur Eliasson

Lire davantage