Guggenheim
  • fr +
  • Community

Date à confirmer

Pionnière de l'abstraction, Lygia Clark (Belo Horizonte, Brésil, 1920–Rio de Janeiro, Brésil, 1988) fut une artiste majeure de la seconde moitié du XXe siècle. L'exposition Lygia Clark. La peinture comme champ d’expérimentation, 1948–1958 propose une nouvelle analyse des années cruciales de formation de cette artiste, la période entre 1948 et 1958, au cours de laquelle elle tâtonnait entre figuration et abstraction afin d'articuler le puissant langage visuel qui allait définir le style de sa période de maturité. En plus de montrer son travail figuratif initial, cette exposition rassemble des peintures des principales séries que Clark créa dès cette époque, offrant un aperçu essentiel de la première décennie de sa carrière artistique.

En abordant la peinture comme un " champ d’expérimentation ", expression que l'artiste utilisa lors d’une conférence clé qu'elle donna en 1956, Clark cherchait à redéfinir ce médium en repoussant les limites de la peinture traditionnelle. Elle se consacra à l'art sans avoir de formation officielle spécifique, s'intégra au milieu artistique de Rio de Janeiro à la fin des années 1940 et participa à des mouvements fondamentaux, notamment l'Art Concret et l'Abstraction Géométrique, tout au long des années 1950. Cette exposition se concentre sur l'évolution de Lygia Clark à travers trois parties historiques : « Premières années, 1948–1952 », « Abstraction géométrique, 1953–1956 » et « Variation de la forme : La modulation de l'espace, 1957–1958 ». Chacune d’elles présente les idées les plus significatives de Lygia Clark et livre minutieusement son évolution artistique à travers une sélection d'œuvres.

Cette exposition sur les premières œuvres de Lygia Clark coïncide avec le centenaire de la naissance de l'artiste et s’attardera sur la dimension internationale de cette artiste incontournable du panorama latino-américain d'après-guerre. Le Musée souhaite exprimer sa gratitude à l'Association Culturelle Lygia Clark de Rio de Janeiro et aux héritiers de l'artiste pour l'immense soutien qu'ils ont réservé à cette exposition.

Curator: Geaninne Gutiérrez-Guimarães

Lygia Clark
Le violoncelliste (O Violoncelista), 1951
Huile sur toile
105,5 x 81 cm
Collection privée
© Courtesy of “The World of Lygia Clark” Cultural Association

Après avoir été présentée au Musée Guggenheim Bilbao, l'exposition sera visible à la Collection Peggy Guggenheim à Venise, où elle restera du  27 juin au 28 septembre 2020

#GUGGENHEIMBILBAOLIVE
Ressources en exclusivitéDevenez membre de Community pour accéder à ce contenu
Audio-guide
Lygia Clark. La peinture comme champ d’expérimentation, 1948–1958
Auteur

Née en 1920 à Belo Horizonte, Minas Gerais (Brésil), Lygia Clark reçoit à la fin des années quarante une formation artistique plutôt informelle à Río de Janeiro auprès des artistes brésiliens Roberto Burle Marx et Zélia Ferreira Salgado. En 1950, elle se rend à Paris pour poursuivre sa formation avec les maîtres modernes Fernand Léger et Árpád Szènes. Sa première exposition, intitulée L. Clark-Ribeiro, a lieu en 1952 à l’Institut Endoplastique de Paris, où elle présente ses premières expérimentations avec l’abstraction et les formes constructives dans des travaux bidimensionnels. À son retour au Brésil, à la fin de cette même année, elle expose pour la première fois seule dans son pays natal avec l’accrochage intitulé Lygia Clark 1950-1952, tenu au ministère de l’Éducation de Río de Janeiro. Reconnue comme une artiste prometteuse, Clark commence à participer à d’importantes expositions collectives régionales, come la première Exposição Nacional de Arte Abstrata (1953) et la Biennale de São Paulo (1953).

Lire davantage
Le saviez-vous...?

De l’Europe à l’Amérique latine

Dans les premières décennies du XXe siècle, l’abstraction fut l’un des principaux langages choisis en Europe pour créer un art plus universel et moderne.
En savoir davantage

Au-delà de la peinture

Dans les années soixante, à la suite de ses recherches précoces sur le thème de l’espace dans la peinture, Lygia Clark créa sa série innovante intitulée « Bichos »
En savoir davantage

À mi-chemin entre l’art et la thérapie

À partir de 1970, dans sa quête de repousser les horizons de l’art et de donner plus d’importance au corps, l’intérêt de Clark pour la psychanalyse s’accentue.
En savoir davantage

L’art en tant que médiateur

À la suite d’un accident de la route survenu en 1966 dans lequel elle se fractura le poignet, Clark conçut son premier objet sensoriel comme forme de rééducation : Pierre et air (Pedra e ar).
En savoir davantage
Produits liés dans notre Boutique
Lygia Clark. La peinture comme champ d’expérimentation,1948–1958
Le catalogue de Lygia Clark. La peinture comme champ d’expérimentation,1948–1958 parcourt la première décennie de créativité de cette artiste brésilienne. Dans ce volume, le lecteur pénétrera dans l’intéressante production de l’auteure, à mi-chemin entre la figuration et l’abstraction, qui avec le temps donna naissance à de nouvelles créations artistiques révolutionnaires.
Achetez-le