Art-and-China
Exposition passée

L'Art et la Chine après 1989 : Le théâtre du monde

11.05.2018 - 23.09.2018

L’Art et la Chine après 1989 présente des œuvres d’environ 60 artistes et collectifs-clés qui ont travaillé aussi bien en Chine que dans le reste du monde, et qui par le biais de leur critique provocatrice espèrent forger une réalité sans idéologie, renforcer le rôle de l’individu en marge du collectif et définir l’expérience contemporaine en Chine à partir d’une perspective universelle. Inscrite entre la fin de la Guerre froide et les Jeux olympiques de Pékin de 2008, cette exposition explore l’expérimentation artistique sur une période caractérisée par la naissance de la mondialisation et le nouvel essor de la Chine sur la scène mondiale. Le sous-titre de l’exposition, Le théâtre du monde, provient d’une installation de l’artiste Huang Yong Ping, résidant à Paris. Cette pièce en forme de cage, qui renferme différentes espèces d’insectes et de reptiles, se veut une métaphore de l’ère de la mondialisation et s’inspire aussi bien de la cosmologie chinoise que des idées occidentales du siècle des Lumières sur le panoptique en guise de structure de contrôle ainsi que de la critique de la modernité de Michel Foucault.

1989 marqua à la fois la fin et le début de l’art et de la Chine. La répression militaire de la manifestation d’étudiants à Tiananmen le 4 juin marqua la fin d’une décennie d’exploration politique, intellectuelle et artistique relativement ouverte. Elle marqua aussi la naissance d’une série de réformes qui, bien que menées sous des conditions autoritaires, allaient donner lieu à une ère de développement accéléré, d’interconnexion internationale et de nouvelles possibilités pour l’individu. Les artistes furent des catalyseurs des grands changements qui se succédaient, mais se montrèrent également sceptiques à leur égard. Ils adoptèrent la position critique et les propositions ouvertes de l’art conceptuel international pour créer des performances, des peintures, des photographies, des installations et des vidéos, et mirent en œuvre différents projets d’activisme en visant l’engagement direct de la société. Leur entrée sur la scène dans les années 90 et début de 2000 coïncida avec la période durant laquelle l’art occidental commençait à regarder au-delà de ses centres de production traditionnels et le phénomène de l’art contemporain global prenait forme. Les artistes chinois jouèrent un rôle essentiel dans cette évolution.,

L’Art et la Chine après 1989 s’articule autour de six sections chronologiques et thématiques réparties le long des salles du deuxième étage du Musée. Bien que l’exposition englobe une grande diversité de propositions, tous les artistes ont en commun leur quête d’une réflexion qui dépasse les luttes politiques de la Chine et la simplicité des dogmes d’Orient-Occident. La liberté d’un « troisième espace » leur donna une distance fondamentale et une vision singulière pour affronter le legs de l’histoire de la Chine, la modernité internationale et le néolibéralisme global des années 90. Leur grande créativité nous permet de développer notre vision de plus en plus vaste de l’art contemporain et stimule de nouvelles façons de penser à un moment où les questions abordées par ces auteurs (identité, égalité, idéologie et contrôle) revêtent une importance majeure.

—ALEXANDRA MUNROE, PHILIP TINARI ET HOU HANRU

Exposition organisée par Alexandra Munroe, Curatrice d’art senior ‘Samsung’ d’art asiatique et conseillère senior d’arts globaux, Solomon R. Guggenheim Museum ; avec les commissaires invités Philip Tinari, Directeur, Ullens Center for Contemporary Art, Pékin, et Hou Hanru, Directeur artistique, MAXXI, Museo Nazionale delle Arti del XXI Secolo, Rome.

Ce projet a compté sur la collaboration de Kyung An, curatrice adjointe d’art asiatique, et de Xiaorui Zhu-Nowell, chercheuse adjointe et assistante curatrice du Solomon R. Guggenheim Museum.

Huang Yong Ping
L’histoire de la peinture chinoise et Une histoire brève de la peinture moderne lavée au lave-linge pendant deux minutes (The History of Chinese Art and A Concise History of Modern Painting Washed in a Washing Machine for Two Minutes), 1987 (reconstruite en 1993)
Encre sur coffret en bois, pâte à papier et verre, 76,8 x 48,3 x 69,9 cm au total
Walker Art Center, Mineápolis, T. B. Walker Acquisition Fund, 2001

L’Exposition

Le Théâtre du monde

Huang Yong Ping
Le Théâtre du monde (Theater of the World), 1993
Structure en bois et métal avec lampes chauffantes, câble électrique, insectes (araignées, scorpions, grillons, cafards, scarabées, phasmes, mille-pattes), lézards, crapauds et serpents, 150 × 170 × 265 cm au total.
Courtoisie de l’artiste.
Vue de l’installation dans 1 & 108, Akademie Schloss Solitude, Stuttgart, 12 octobre-14 novembre 1993

Pièces en plastique

Gu Dexin
Pièces en plastique—287 (Plastic Pieces—287), 1983–85 (détail) 1983-1985
Plastique brûlé, 287 pièces, dimensions variables dans l’installation.
Cc Foundation
Vue de l’installation dans : China/Avant-Garde, National Art Gallery, Pékin, 5–19 février 1989

Mao Zedong : Quadrillage rouge nº 2

Wang Guangyi
Mao Zedong : Quadrillage rouge nº 2 (Mao Zedong: Red Grid No. 2), 1988
Huile sur toile, 150 x 130 cm

M+ Sigg Collection, Hong Kong

La tournée de Deng Xiaoping

Yu Hong
La tournée de Deng Xiaoping dans le Sud de la Chine, « China Pictorial », page 2, nº 6, 1992 et 1992, vingt-six ans, photogramme du film « Les jours » (Deng Xiaoping’s Tour in the South of China, “China Pictorial,” p. 2, no. 6, 1992, and 1992, Twenty-Six Years Old, A Still of the Film “The Days”), 2001, de Témoin de la croissance (Witness to Growth), 1999–aujourd’hui
Deux parties ; gauche : impression d’injection d’encre, 68 x 100 cm ; droite : acrylique sur toile, 100 x 100 cm.
Collection de l’artiste, Pékin

Ai Weiwei Laisser tomber une urne de la dynastie Ha

Ai Weiwei
Laisser tomber une urne de la dynastie Han (Dropping a Han Dynasty Urn), 1995
Trois épreuves gélatino-argentiques, 148 x 121 cm chacune.
Courtoisie d’Ai Weiwei Studio

36 pigments évanescents de section dorée

Wenda Gu
36 pigments évanescents de section dorée (36 Vanishing Gold Section Pigments), 1991
Huit impressions jet d’encre, 76 x 100 cm chacune.
Collection de l’artiste
Vue de l’installation dans : Exceptional Passage: Chinese Avant-Garde Artists Exhibition, auparavant Kashii Rail Yard, Fukuoka, 29 août–30 septembre 1991

L’utopie de qui ? (Whose Utopia

Cao Fei
L’utopie de qui ? (Whose Utopia), 2006
Vidéo couleur, avec son, 22 min.
Solomon R. Guggenheim Museum, New York, acquise grâce aux fonds versés par l’International Director's Council et des membres de l’Executive Committee 2007.130

CODA

SALLE 203
Yang Jiechang, Líneas de vida 1

Gauche : Yang Jiechang, Lignes de vie 1 (Lifelines 1), 1999.
Encre et acrylique sur papier marouflé sur toile, 230 x 590 cm.
Courtoisie de l’artiste.
Droite : Gu Dexin, 2009-05-02, 2009.
Peinture sur bois, 74 panneaux ; 64 panneaux env. 200 × 110 cm ; 10 panneaux env. 100 × 110 cm
Courtoisie GALLERIA CONTINUA, San Gimignano/Pékin/Les Moulins/La Habana.
Vue de l’installation dans : Art and China after 1989: Theater of the World, Solomon R. Guggenheim Museum, New York, 6 octobre 2017 – 7 janvier 2018.

L’Artiste

Default image for artist

Weiwei, Ai

Default image for artist

Yi, Ding

Default image for artist

Zhen, Chen

Default image for artist

Zhijie, Qiu

Partager