Guggenheim
Kyoko et Tomoharu Murakami | Thomas Struth | Guggenheim Bilbao Museoa

Le caractère unique des photographies de Thomas Struth (Geldern, Allemagne, 1954) découle des questions que l'artiste se pose à lui-même – et pose à l'observateur – sur l'importance de l'espace public, la force de cohésion des liens familiaux, l’importance de la nature et  de la culture, ainsi que sur les limites et potentiels des nouvelles technologies. Struth réussit à appréhender des questions fondamentales, notamment l'instabilité des structures sociales et la fragilité de l'existence, dans des photographies d'une grande élégance formelle qui exigent la participation et l'empathie du spectateur. L'artiste transforme ainsi le public qui passe – d’observateur il devient allié – approfondissant ainsi ces mêmes valeurs sociales, éthiques et humaines. L’exposition Thomas Struth propose un voyage complet à travers les plus de quatre décennies de travail de ce photographe allemand pionnier tout en soulignant les préoccupations sociales qui l’ont conduit à faire évoluer son art irrésistible tout au long des différentes périodes de sa carrière.

Cette exposition relie les idées initiales de Struth – figurant dans les documents d'archives que l'artiste a réuni au fil des ans – aux séries d'œuvres précises, comme notamment la première, Lieux inconscients, ou des séries comme Portraits de famille, Photographies de musées, Public, Nouvelles images du paradis et Cet endroit. Ces travaux dialoguent avec d'autres créations, comme le Projet Berlin, une vidéo conçue en 1997 en collaboration avec le vidéaste Klaus vom Bruch, ou avec les photographies de paysages et de fleurs que Struth a réalisées pour les chambres de l'hôpital Lindberg, compilées plus tard dans la monographie Dandelion Room (La chambre du Pissenlit), ainsi qu’à d'autres ensembles d'œuvres plus récentes, comme Nature & Politique et Animaux.

Les liens entre ces œuvres soulignent la capacité de Struth à combiner analyse et création photographique lorsqu'il s'agit d’aborder des sujets et des supports multiples, moyennant des photographies d'une très grande force.

Exposition organisée par la Haus der Kunst, Munich, en collaboration avec le Musée Guggenheim Bilbao.

Commissaires: Thomas Weski et Lucía Agirre

Thomas Struth
Kyoko et Tomoharu Murakami (Kyoko and Tomoharu Murakami), Tokyo 1991
Tirage jet d'encre
151 x 187 cm
© Thomas Struth

Ressources
Rencontres avec les artistes
Thomas Weski, co-commissaire de l'exposition, s’entretien avec l'artiste sur son œuvre et cette rétrospective, qui couvre plus de quatre décennies de son travail.
Ressources en exclusivitéDevenez membre de Community pour accéder à ce contenu
Thomas Struth
Un panorama complet de l'œuvre novatrice de l'un des photographes européens les plus influents de l'après-guerre.
Audio-guide
Thomas Struth
Le saviez-vous...?

Un regard silencieux et un art qui résonne

Dans le cadre du projet Didaktika, le Musée propose des espaces éducatifs et organise des activités qui fournissent des outils et des ressources
En savoir davantage

La musique et l’art

On retrouve des éléments similaires dans les différentes facettes des processus d'apprentissage et de création dans la dynamique de travail des artistes et des musiciens
En savoir davantage

Thèmes récurrents

Thomas Struth appartient à l'école dite de Düsseldorf. En 1976 la première Chaire de photographie de l'Académie des Beaux-Arts de Düsseldorf est assignée à Bernd Becher
En savoir davantage

Le regard qui écoute

In his youth, Thomas Struth often visited the Museum Ludwig, the local museum of Cologne.
En savoir davantage
Produits liés dans notre Boutique
Thomas Struth
Avec ses 420 illustrations et plus de 300 pages, ce volume accompagne l'exposition la plus complète à ce jour consacrée à l'œuvre de l'artiste allemand Thomas Struth
Achetez-le